• Fantasmes

    Poème écrit le sept février 2014.

     

    L'impossible frappe à ma porte,

    le verrou bien enlacé

    Ma persistance me trouvera morte,

    sans tes bras pour m'attacher

    à toi. Je m'étais pourtant promis

    de ne pas à nouveau m'abandonner.

    Le poison qu'est cette envie

    entretient mon cœur scindé

    qui enivré pleure de ton indifférence.

    Laisse-moi donc encore caresser

    du bout des doigts cette jouissance

    que je dois me contenter d'imaginer.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    je passais par là
    Lundi 19 Mai 2014 à 20:36
    teinté de souffrance mais si beau !
    2
    Lundi 19 Mai 2014 à 21:00

    Merci !

    3
    Mrs. Honesty
    Samedi 27 Février 2016 à 17:21

    Redondant, non ? Voire même un peu cliché, et surtout, trop peu musical.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :