• Le participe passé

    Les canards sont arrivés sans avoir cancané.
    Si, le titre a un rapport avec la leçon que nous allons aborder.

    Aujourd'hui je vais vous apprendre à faire de parfaits accords avec le participe passé ! Il existe deux cas généraux : les accords avec l'auxiliaire être et ceux avec l'auxiliaire avoir. À côté il y a quelques autres cas simples, comme celui sans auxiliaire (où le verbe sert d'adjectif), ou un peu plus compliqués, comme avec les verbes pronominaux. Mais commençons par les cas les plus courants !

    Accorder avec l'auxiliaire être :


    Là c'est le cas le plus simple étant donné que le participe passé s'accorde toujours avec le sujet, en genre et en nombre.

    Exemples : Le repas est servi, la sauce est refroidie, les desserts sont arrivés, etc

    Accorder avec l'auxiliaire avoir :

    Le participe passé s'accorde dans ce cas aussi en genre et en nombre mais avec le COD cette fois-ci, et seulement si ce dernier est placé avant le participe. S'il n'y a pas de COD ou qu'il est placé après, alors le participe passé est invariable.

    Exemples : Ces confitures je les ai aimées / cette fille a aimé ces confitures, etc

    Accorder sans auxiliaire :

    Parfois le participe passé sert d'adjectif et si c'est le cas il s'accorde alors en genre et en nombre, simplement. En gros cela fonctionne comme avec l'auxiliaire être, pas de prise de tête donc.

    Exemples : Des patates ramollies, de la ratatouille écrasée, des saumons fumés, etc

    Accorder avec les verbes impersonnels :

    Lorsqu'un verbe impersonnel (verbe qui n'utilise que le pronom « il » et qui ne désigne pas de sujet particulier) ou personnel pris impersonnellement est utilisé, alors le participe passé reste invariable.

    Exemples : la pluie qu'il est tombé, les deux jours qu'il a neigé, etc

    Accorder avec les verbes pronominaux :

    Dans la plupart des cas les verbes pronominaux se conjuguent avec l'auxiliaire être et il n'y a donc pas à se compliquer la vie, les règles restent celles de l'accord avec l'auxiliaire être.

    Exemples : Ces personnes se sont bien régalées, ils se sont méfiés, etc

    Là c'est simple car les verbes sont forcément pronominaux (on dit « se régaler » pas « elles ont régalé », « se méfier » pas « ils ont méfié », etc), donc on accorde avec le sujet. Mais certains verbes sont dits « accidentellement pronominaux ». Dans une tribu cannibale par exemple on pourrait dire « ils se sont mangés » mais on pourrait aussi dire « ils ont mangé les autres », parce que le verbe ne nécessite pas forcément un pronom. Dans ce cas-là, les accords sont un peu plus compliqués, mais il faut faire comme avec les accords avec l'auxiliaire avoir.

    Exemples : Elle s'est mangé le bras (là, la cannibale s'est mangé quoi ? Le bras. Le bras est le COD et il est placé après, le participe reste donc invariable) / Elles s'est mangée, elles se sont mangées, etc (elles ont mangé quoi ? S' ou se = elles-même. Il y a accord puisque s' et se sont avant le verbe)

    Accorder un participe passé suivi d'un infinitif :

    C'est presque terminé, tenez bon, c'est pas le moment de lâcher !

    Il y a deux cas pour ce qui est de ces accords : soit le COD qui précède le participe passé et l'infinitif fait l'action exprimée par l'infinitif, soit il ne l'a fait pas. Dans le premier cas le participe passé s'accorde avec le COD, dans le deuxième il reste invariable.

    Exemples : La chanson que j'ai entendue (mais suivi d'un infinitif cela donne « la chanson que j'ai entendu chanter », entendu reste invariable puisque la chanson ne chante pas).

    Attention : les participes passés du verbe faire ou se faire restent toujours invariables !


     On dirait qu'il y a beaucoup à retenir mais au final c'est avant tout une question de logique, et puis d'habitude aussi. Au final, c'est plus facile que de poser une division ! 8D Voici tout de même un petit exercice pour vérifier que vous avez assimilé tout ça :

    1/ Elle a tout (manger).
    2/ Les desserts ont tous (disparu).
    3/ Ils se sont (avertir) mais ils ont quand même (terminé) comme de la purée (concasser).
    4/ Le piéton est (écraser) sur la chaussée. Sa chienne s'en est (s'en sortir).
    5/ Ca fait deux jours qu'il n'a pas (pleuvoir).

    Correction dans le premier commentaire.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 10:46

    Correction :

    1/ mangé

    2/ disparus

    3/ avertis, terminé, concassée

    4/ écrasé, s'en est sortie

    5/ plu

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :