• Les accents

    Prends pas cet air grave avec tes sourcils circonflexés et écoute ma voix aiguë t'expliquer tout ça !


    Entre août, abîme, où, hétérogénéité... Il est parfois difficile de n'oublier ni de confondre aucun accent. L'accent circonflexe est souvent le moins facile à gérer mais attention, même les plus simples peuvent piéger ! Commençons par de petits rappels :

    L'accent aigu : sans doute le plus répandu, on le voit sur le dos de l'éléphant. On ne peut le trouver que sur les e.
    L'accent grave : très courant aussi votre père et votre frère le connaissent bien. On peut le trouver sur le e, le a et le u.
    L'accent circonflexe : un peu plus rare il est parfois drôle de le chercher. On peut le trouver sur toutes les voyelles excepté le y.

    MINUTE CULTURE : l'accent circonflexe se place souvent sur une lettre qui précédait un s dans l'ancien temps. Avant on disait feste, maintenant c'est fête. Ca ne fonctionne pas avec tous les mots mais souvent, si !

    Enfin c'est bien tout ça, mais allons au plus important...
    Comment savoir où les mettre ?


    En fait, comme souvent avec le français, il y a des règles mais le plus efficace reste l'habitude, la répétition. À force de voir les mots avec leurs accents vous mettrez les bons. Vous pouvez quand même découper en syllabes les mots pour savoir si vous devez ou non mettre un accent. Sérénité par exemple se découpe ainsi : sé/ré/ni/té. Les e doivent avoir un accent car ils sont la dernière lettre de la syllabe. En revanche le mot terrible qui se découpe ainsi : ter/ri/ble n'en a pas besoin car le e est directement suivi d'un r. Il faut aussi savoir qu'on ne met jamais un accent avant deux consonnes identiques (intéressant, évidemment, etc).

    Ok, maintenant on sait où les mettre...
    mais lequel on doit mettre ?


    Entre é et è ce n'est pas si compliqué ! Ils ont chacun une prononciation particulière. Mère n'a pas le même son que allée, par exemple. Le plus évident reste donc sans doute de prononcer le mot à voix haute pour savoir de quel son il est constitué.

    Pour l'accent circonflexe en revanche, c'est un peu plus compliqué... En effet, il n'existe pas vraiment d'astuce ; il faut connaître les mots. Il faut tout de même savoir que, souvent, les accents circonflexes sont utiles pour :

    Différencier des homonymes (sur/sûr, jeune/jeûne, mur/mûr, etc).
    ○ Différencier les déterminants possessifs des pronoms possessifs (votre ou vôtre, notre ou nôtre).
    ○ La terminaison des deux premières personnes du pluriel au passé simple (nous apprîmes, vous aimâtes, etc).
    Certains adverbes en -ument, mais pas tous (absolument/assidûment).

    Bref. Lisez et vous apprendrez, c'est encore le plus efficace !


    Un petit exercice quand même ?

    Ajoutez les bons accents aux mots du texte suivant :
    L'elephant pechait sur la cote continument depuis des jours. Il voulait attraper des huitres mais ignorait qu'il n'y en avait aucune dans cette region. Cela le rendait tres triste car il raffolait particulierement de ces mets et voulait en offrir a sa mere pour sa fete. Malheureusement il dut bientot arreter pour se consacrer à son travail.

     

    Correction dans le premier commentaire.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 26 Septembre 2013 à 18:46

    Correction :

    L'éléphant pêchait sur la côte continûment depuis des jours. Il voulait attraper des huîtres mais ignorait qu'il n'y en avait aucune dans cette région. Cela le rendait très triste car il raffolait particulièrement de ces mets et voulait en offrir à sa mère pour sa fête. Malheureusement il dut bientôt arrêter pour se consacrer à son travail.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :