• Roméo, Juliette et... Valentin.


    Un texte un peu particulier cette fois-ci, qui n'appartient pas vraiment à cette catégorie mais elle me semblait tout de même être la plus appropriée. En fait quand j'ai lu Roméo et Juliette j'ai beaucoup aimé mais toute cette naiserie m'a donné envie de modifier un peu la fin... Alors quand un concours a proposé de bousiller un peu la St Valentin je me suis lâchée !

     

    ESCALUS ~ Prince de Vérone

    CAPULET ~ Chef de la famille Capulet

    MONTAIGU ~ Chef de la famille Montaigu

    BENVOLIO ~ Ami de feu Roméo

    FRÈRE LAURENT ~ Franciscain qui a uni Roméo et Juliette

    PÂRIS ~ Gentilhomme, parent du Prince, amoureux de feue Juliette

     

    Vérone, 14 février, à l'enterrement de Roméo et Juliette.

     

    CAPULET : Ciel, si seulement nous avions su

    Qu'une simple querelle les aurait abattus.

     

    MONTAIGU : Je vous en prie, Monsieur

    Faisons-leur nos adieux

    Et réconcilions nos familles, si Dieu le veut.

     

    FRÈRE LAURENT : Ah, sages hommes !

     

    ESCALUS : Messieurs il était temps

    Que s'arrête cet ouragan

    De plans et de contre-plans

    Enfin la paix !

    Après tant d'animosité

    Vous m'en voyez charmé.

     

    BENVOLIO : Il est tout de même regrettable

    Que la mort eut été indispensable.

     

    PÂRIS : Ah, Juliette ! Ma beauté, ma mie, mon amour !

    Que j'aurais aimé te protéger de ce vautour

    Sans toi, si durs seront mes jours

    Mon Prince, je dois vous parler sans détour.

     

    Je ne puis accepter

    Que de sa mort vous ne soyez pas si affecté.

     

    FRÈRE LAURENT : Le Prince est simplement soulagé

    Du retour de la paix.

     

    PÂRIS : Mais il vous faut pourtant agir

    Pour à tout jamais abolir

    Quelque amour qui nous ferait périr.

     

    BENVOLIO : Je suis d'avis

    Que cette requête doit être accomplie.

     

    FRÈRE LAURENT : Êtes-vous en train de demander

    Que d'ici l'amour soit évincé ?

     

    PÂRIS : Cette tragédie n'est que la première

    D'une lignée sans dernière

    L'amour nous tuera tous.

     

    FRÈRE LAURENT : Je compatis à votre tristesse

    Et comment vous dire cela avec délicatesse ?

     

    BENVOLIO : Ce que veut dire Frère Laurent

    C'est que l'amour est notre artisan

    Si sans lui nous vivons

    Sans lui aussi nous mourrons.

     

    CAPULET : L'amour est-il si indispensable ?

     

    MONTAIGU : Je ne suis pas contre le fait

    Que leur amour puisse être vengé...

     

    FRÈRE LAURENT : Seriez-vous donc d'accord

    Pour qu'à présent nous vivions sans effort ?

    Absence d'amour est sécuritaire

    Mais l'homme ne marchera pas en solitaire.

     

    ESCALUS : Certes mais je ne veux pas

    Que telle tragédie annonce notre futur trépas

    Alors soit faisons cela

    Amour plus jamais ne triomphera

    Vérone vivra.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    je passais par là
    Lundi 19 Mai 2014 à 20:42
    tu es talentueuse ! bravo
    2
    Lundi 19 Mai 2014 à 21:00

    Ça me fait plaisir, merci !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :